Interview de Jake Adelstein


Nous sommes très heureux d'avoir reçu, durant une séance de tatouage traditionnel japonais le journaliste Jake Adelstein. Spécialiste du crime au Japon son livre Tokyo Vice est depuis la semaine dernière disponible en français. Jake Adelstein a donc pour l'occasion été interviewé chez nous par les journalistes de l'émission TRACKS diffusée par ARTE. Nous profitons de ces quelques lignes pour remercier ARTE d'avoir choisi notre Atelier Donoeko et pour cet échange des plus enrichissants. 

L'Irezumi que nous pratiquons, appartenant à l'époque Edo - lien article -, ne s'est pas définit par le passé par une relation unilatérale avec le monde Yakuza. Il était au contraire ouvert à tous bien que méprisé par les deux classes supérieures, aristocratique ( Famille de l'Empereur et cour ) et martiale ( Shogun, Daimyō et soldats Samurai - à quelques exceptions prêts, voir les tatouages des Kamon destinés à identifier les corps des soldats à la fin d'une bataille ). En effet l'Irezumi de l'ère Meiji prolongé jusqu'à nos jours possède des liens indiscutables et presque exclusifs avec l'univers Yakuza. Je suppose alors que notre atelier plutôt encré dans l'Ecole Edo pouvait en toute cohérence accueillir Jake Adelstein.

#jakeadelstein #Tokyovice #arte #tracks #artetracks #jakeadelsteintracks



Tohibiki Tatouage japonais traditionnel à Paris

ATELIER DO NO EKO

DEMONS DE L'IREZUMI​​​​​​​​​

TECHNIQUE ANCIENNE

ECOLE EDO (1600-1868)

PARIS / ACQUIGNY, NORMANDIE

  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon